En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies

OK
contact


          
       Mairie de Coivert
       39 rue de la Mairie
       17330 - Coivert
       Tél. : 05 46 24 03 71
       Fax : 05 46 24 03 71

       mairie@coivert17.fr

         Secrétaire :
       Mme BERTHELOT C.

       Ouvertures :       
       Lundi de 9h à 12h 
       et 14h à 17h
      
       Jeudi 9h à 12h

meteo
Météo Coivert © meteocity.com
4337 visites
 
EGLISE DE COIVERT

HISTOIRE ET DESCRIPTION DE L'EGLISE DE COIVERT

HISTOIRE DE L'EGLISE

 

L'Eglise du XIIème siècle en partie réédifiée en 1898 est dédiée à Saint-Vivien : la cloche datait de 1617, elle a été inscrite au "Mobilier historique" le 16.07.1908. Sur cette cloche figure une inscription "Faîtes en 1617 par Tamplet pour l'église Saint-Vivien de Coivert" ayant eu pour parrain Jan Tésié et marraine Moulineau, (refondue en 1900). Les vitraux de cette église furent réalisés par un maître vitrier de Toulouse. Le curé possédait des quartiers de pré, deux quartiers de pacage, huit journaux de terre labourable, soit, 115 livres de revenu. Ce qui n'était rien en comparaison de la Dîme qui produisait des denrées évaluées à 2400 livres, et un autre cinquième était attribué à l'Abbé de La Noue, abbé commanditaire de St-Séverin Sur Boutonne successeur de l'abbé (laïque) Jacques Délille. Ce cinquième valait 300 livres.

 

DESCRIPTION DE L'EGLISE

 

Bâtie en pierre de taille, sa toiture est couverte de tuile creuse sauf sur l'abside semi-circulaire qui a un toit en forme de dôme recouvert d'ardoise. Attenante, la sacristie est en moellon. La nef voûtée en berceau compte trois travées séparées par des groupes de trois colonnes inégales, surmontées de chapiteaux à feuillages très dentelés. La première de ces travées est occupée par une tribune à balustre et colonnettes modernes. Le chœur plus étroit que la nef, est séparé de celle-ci par des pilastres auxquels sont adossées trois colonnes, le tout moderne y compris les chapiteaux exécutés dans le même style que ceux de la nef. La façade simple est occupée en son milieu par une corniche appuyée sur des modillons travaillés modestement. Au-dessus de la corniche, une fenêtre surmontée d'une baie campanile perce un pignon obtus. Le portail ne comporte qu'une banale ouverture en plein cintre. Sur le mur nord courent deux cordons de demi besants opposés qui accompagnent des fenêtres à colonnettes rehaussées d'une ligne de pointe de diamants. L'Eglise possédait autrefois un clocher qui reposait non sur les murs latéraux mais sur l'estrade de la voûte du faux carré. Il fallut le déposer pour éviter l'effondrement qui s'annonçait. L'arc triomphal commençait à céder. Pour le consolider, on dut construire au midi un lourd contrefort. Malgré cette précaution, une remise en état ne tarda pas à s'imposer.

 

 

 

a3w.fr - Informations Légales - coivert.monclocher.com - Administration - Accueil - Plan du site